Un peu d'histoire de la guerre : le vétéran

1866 Thomas Waterman Wood A Bit of War History: The Veteran
Cette œuvre, peinte à la fin de la guerre de Sécession, forme un triptyque narratif (84.12a, b, c) du service militaire afro-américain. Dans "The Contraband" (84.12a) - un terme qui faisait référence aux esclaves qui ont fui vers les lignes de l'Union au début du conflit - l'homme auto-émancipé apparaît dans un bureau du prévôt général de l'armée américaine, désireux de s'enrôler. La recrue (84.12b) le représente comme étant fièrement prêt pour le service militaire. Dans "The Veteran" (84.12c), il est représenté comme un amputé cherchant peut-être sa pension dans le même bureau où il s'est enrôlé pour la première fois, ou retournant au service militaire. À la fin de la guerre, les hommes afro-américains représentaient plus de dix pour cent de l'armée et de la marine des États-Unis, combattant courageusement dans les soi-disant troupes de couleur américaines. Wood, un peintre né dans le Vermont blanc, a réalisé cette œuvre empathique à New York à une époque où les représentations caricaturales des Afro-Américains étaient la norme.
Format original : 28 1/4 x 20 1/4 in. (71.8 x 51.4 cm)(framed with 84.12a and 84.12b) © The Metropolitan Museum of Art